Une fois le jeu terminé, vient l’étape importante du rangement.

 

Si cela semble naturel à certains adultes, il n’en est pas de même pour les enfants, qui préféreraient s’atteler à une autre activité.

 

Il ne faut pourtant pas passer outre ce moment essentiel à leur apprentissage qui leur resservira dans leur vie d’adulte.

 

Educazen vous propose aujourd’hui quelques astuces, afin que ce moment de rangement ne se transforme pas en crise de larmes.

 

 

COMMENCER TÔT

Dès 1 an, l’enfant peut vous aider à ranger, il commence à faire preuve d’agilité.

Commencez par lui faire mettre quelques jouets dans une caisse.

Puis, selon l’âge, les zones de rangement évolueront.

 

 

DES RANGEMENTS ADAPTÉS

Pour qu’il puisse vous aider, l’enfant doit lui aussi avoir accès aux espaces de rangement.

Ainsi, les bacs, paniers, placards, doivent être à sa hauteur pour lui permettre de ranger lui-même.

Même si vous souhaitez voir votre salon rangé, évitez de le faire à sa place.

 

 

DES RÈGLES SIMPLES

Comme pour les adultes, vous pouvez instaurer une journée dédiée au rangement des jouets ou des affaires.

Sans oublier de montrer l’exemple.

Vous pouvez également appliquer la règle du « un jouet sort, un jouet entre », qui consiste à ranger un jouet quand on en sort un nouveau, et permet ainsi de ne pas crouler sous un certain bazar.

 

 

FAIRE PREUVE DE PATIENCE ET DE SOUPLESSE

Il s’agit d’un apprentissage, les enfants ne se mettent pas à ranger du jour au lendemain comme par magie. Il faut donc être patient, s’y reprendre à plusieurs fois afin que ce concept fasse sens en eux.

Laissez-les organiser leur propre rangement, qui ne sera certainement pas un copier/coller du vôtre, il ne faut pas demander l’impossible. Le principal est qu’ils participent et qu’ils intègrent cette notion, même si ce n’est pas exactement fait à vôtre façon.