En CDI, il faut avoir 1 an d’ancienneté minimum pour en bénéficier. En CDD il faut avoir travaillé 4 mois consécutifs durant les 12 derniers mois ; les heures seront alors calculées au prorata de la durée du contrat et du temps de travail.

Cette formation doit avoir lieu en dehors des heures de travail et est prise en charge par l’employeur. Les formations accessibles au titre du DIF sont celles permettant une promotion (acquérir une qualification plus élevée) ou l’acquisition, l’entretien ou le perfectionnement des connaissances.

Chaque intervenant peut choisir ou non d’utiliser son droit au DIF, il est cumulable sur une période de 6 ans, soit 120h. N’hésitez pas à nous demander combien d’heures vous avez accumulé…

Si une formation vous intéresse, veuillez nous le faire savoir, de préférence par un courrier avec accusé de réception, en indiquant la formation envisagée, son délai, et toute information nécessaire. Si vous n’avez pas de réponse dans un délai d’un mois, vous pourrez considérer que votre formation a été acceptée. Dans le cas où la formation aurait été refusée, vous pourrez refaire votre demande deux fois, puis dans le cas d’un autre refus, faire votre demande dans le cas du CIF (Congé Individuel de Formation).

En cas de démission, le salarié peut demander à bénéficier de son DIF à condition que l’action de formation soit engagée avant la fin du préavis.

En cas de licenciement, et si le salarié en fait la demande, la somme correspondant au solde du nombre d’heures disponibles au titre du DIF et non utilisées multiplié par le montant forfaitaire visé au 2ème alinéa de l’article L. 6332-14 du code du travail permet de financer tout ou partie d’une action de formation. Si la demande n’est pas faite, la somme n’est pas due par l’employeur.