De la naissance au 6 mois de l’enfant

L’alimentation de l’enfant est durant cette période exclusivement composée de lait.

C’est l’aliment essentiel qui contient tous les nutriments nécessaires à la croissance de l’enfant mais aussi à la constitution de son système immunitaire.

Le lait peut être pris de deux façons différentes : au sein via l’allaitement ou au biberon avec des laits en poudre.

L’allaitement maternel

Le lait maternel est adapté de l’enfant et évolue constamment en fonction de ses besoins. Il s’adapte à la croissance de l’enfant. Il réduirait les risques d’infections, mais également permettrait de prévenir les allergies, les risques de diabète, ou d’obésité.

L’allaitement est recommandé jusqu’au 4 mois de votre enfant.

Le biberon

Le « lait » infantile est un substitut au lait maternel. Il se donne donc au biberon. Il existe plusieurs types de « laits » en fonction de l’âge de l’enfant.

Tout d’abord les « laits 1er âge » que l’on peut aussi appeler « laits pour nourrissons ». Leur composition est assez proche du lait maternel puisqu’ils ont pour objectif de le remplacer.

Les « laits 2ème âge » sont destinés aux enfants qui commencent à prendre  chaque jour un repas complet sans lait, soit en général vers 6 à 7 mois.

Les « laits de croissance » conviennent aux enfants à partir de 1 an et jusqu’à leur 3 ans.

De 6 mois à 3 ans

Le début de la diversification commence à partir de 6 mois environ. À cet âge, le bébé commence à savoir mastiquer des éléments plus solides. Il a des capacités de digestion plus développées.

Pour réussir la diversification, il faut tout d’abord laisser à l’enfant son rythme. Certains bébés seront contents de découvrir de nouvelles saveurs et d’autres un peu moins. Il faut respecter les goûts et préférence de votre enfant et ne pas le forcer. Il faut aussi habituer progressivement votre enfant à passer du liquide au solide.

Les légumes ?

Choisissez plutôt des légumes qui se digèrent bien et qui sont tolérés par l’estomac. On évitera donc les légumes enrichis en fibres. On privilégie la cuisson à l’eau ou à la vapeur sans sel ajouté.

La viande ?

Toutes les viandes (hors abats et charcuterie) et les poissons (sauf poissons panés) sont une source de fer privilégiée pour l’enfant.

Les boissons ?

L’eau reste la boisson nécessaire quand l’enfant a soif. Les jus de fruits peuvent être donnés de manière occasionnelle.

Les fruits ?

Dans un premier temps, les fruits en compote sont les plus adaptés à votre enfant. Maison ou en pot, privilégiez les compotes sans sucre ajouté.

Les féculents ?

Dès 6 mois, pâtes ou purées.

 

Vous connaissez maintenant toutes les spécificités de l’alimentation des jeunes enfants. N’hésitez pas à faire découvrir à votre enfant des aliments qu’il ne connait pas.